A la pêche, aux urnes ou au coin du bois ?

Rédigé le 6 mai 2017 par | Investissement, Simone Wapler Imprimer

Fin d’une campagne électorale et début d’une autre (les législatives). Comme d’habitude, cette semaine nous avons parlé argent et Etat. Les deux sont devenus indissociables. Les Etats modernes vivent à crédit et contrôlent le crédit depuis qu’ils se sont débarrassés du vrai argent qui était l’or…

Résister au tout Etat devient un exercice de plus en plus difficile. Autant tenter d’arrêter de respirer.

Depuis l’Argentine, au milieu des vendanges, de ses vaches et de ses chevaux, Bill Bonner prenait un peu de recul tout en notant « lorsque nous sommes arrivés – il y a 10 ans environ – la vallée évoluait déjà rapidement. Les subventions de l’Etat étaient en train de transformer un peuple solide et indépendant en accros aux prestations sociales. »

Dans nos investissements financiers, aussi, l’Etat intervient en permanence par le bras de sa banque centrale. Mais nous chercherons inlassablement des havres de paix. Quitte à aller nous réfugier dans les bois…

Simone Wapler
Simone Wapler
Rédactrice en Chef de Crise, Or & Opportunités et de La Stratégie de Simone Wapler

Simone Wapler est ingénieur de formation. Elle a travaillé dans le secteur de l’ingénierie aéronautique. Cette double casquette ingénieur/analyste financier est un véritable atout qu’elle met au service des abonnés.

Elle aborde les marchés avec l’œil du professionnel, de l’ingénieur, de l’industriel, et non celui du financier.

Son expertise, notamment dans le secteur des métaux de base et des métaux précieux, lui donne une longueur d’avance, une meilleure compréhension des vrais tenants et aboutissants du marché des ressources naturelles — un marché par ailleurs en pleine expansion, dont Simone Wapler connaît parfaitement tous les rouages, notamment au niveau de l’offre et de la demande.

Pour en savoir plus sur Crise, Or & Opportunités et La Stratégie de Simone Wapler.

Visitez le site officiel de Simone Wapler : www.Simone Wapler.fr

Un commentaire pour “A la pêche, aux urnes ou au coin du bois ?”

  1. Tout le monde y est devenu dépendant de l’ETAT ! Directement ou Indirectement, car même ceux qui se prétendent indépendant le sont tout de même dans le fond ! Si l’Etat n’abreuve pas la majorité en subventions ou allocations alors la minorité qui se prétend indépendante verra ses chiffres d’affaires s’effondrer à zéro puis n’aura plus qu’à mendier un RSA, la bonne blague ! C’est à dire que l’Etat prend en parallèle des impôts et des taxes, donc si un individu soit disant indépendant de l’état n’enregistre plus d’entrée d’argent régulièrement alors ses économies finiront par fondre tôt ou tard, bref un individu ne peut être dépendant que temporairement et encore même pas certain ! Oui imaginons un individu avec 1 milliard d’euro d’économie mais que tous les autres habitants de sa ville sont ruinés, et ben il ne pourra même plus utiliser son argent pour acheter quoi que ce soit, ses économies ne lui serviront à rien ! Bref, les seuls qui peuvent s’affranchir de l’État sont ceux qui vivent en autarcie en dehors du système économique et monétaire d’un État ! OU alors, il est possible d’échapper au poison de l’Etat à partir du moment où l’on est à la tête de l’État soit au sommet de la pyramide pour traire ceux qui se trouvent dans les étages en-dessous…..

Laissez un commentaire